Aide à la sauvegarde du petit patrimoine populaire de la Province du Brabant wallon

Aller en bas

Aide à la sauvegarde du petit patrimoine populaire de la Province du Brabant wallon

Message  Joëlle Frederic le Lun 10 Déc - 12:42

Au fond de la question

Aide à la sauvegarde du petit patrimoine populaire de la Province du Brabant wallon


Le petit patrimoine populaire regroupe les traces du passé des villes et villages. Il est le souvenir de la petite histoire de nos contrées, celle des hommes et des femmes qui ont fait du Brabant wallon cette région où il fait bon vivre. Fait de chapelles, de potales, de monuments, de stèles ou de calvaires, il incarne l’âme de notre région. La Province a décidé de soutenir, via une subvention de €11.900, l’entretien ou la rénovation des témoins suivants.

Braine-le-Château (€2.500 pour la restauration de la statue de Notre-Dame portant l’Enfant Jésus)

Cette statue se situe dans une niche en façade de l’ancien presbytère en cours de transformation en logements sociaux. Elle est en plâtre peint et date d’une centaine d’années. Elle a subi les outrages du temps.

Chastre (€2.500 pour la restauration de la Chapelle de Villeroux)

Cette chapelle datant d’environ 1830 constitue la première construction située le long de la route reliant Villeroux et Hevillers. Outre sa vocation cultuelle, elle fut toujours considérée comme un repère géographique important. Vu l’attachement des habitants envers cette chapelle et vu l’état du bâtiment, il est opportun de garantir sa pérennité en restaurant tout d’abord sa toiture ainsi que la menuiserie extérieure. D’autres travaux de réfection (maçonnerie, peinture) seront réalisés ultérieurement par les services communaux.


Chaumont-Gistoux (€2.098 pour le remplacement des arcades de la Roseraie communale)

La roseraie communale a été créée il y a plus de 30 ans par un spécialiste en roses anciennes. Plus de 600 espèces y sont répertoriées dont des variétés devenues rares. Cette roseraie est un lieu de promenade pour la population de Chaumont-Gistoux mais est aussi visitée par des spécialistes et amateurs du monde entier. Les arcades soutenant les rosiers grimpants ont souffert au cours des années et sont même devenues dangereuses. Une douzaine doit être remplacée.
Cet espace public, ouvert en permanence et d'accès gratuit, occupe une soixantaine d'ares au cœur du village de Gistoux. Une telle roseraie constitue un patrimoine vivant à préserver pour les générations futures.

Court-Saint-Etienne (€2.401 pour la mise en valeur du site de « La pierre qui tourne »)

Ce site est constitué d’une large pierre plate de roche non indigène située au pied d'un chemin creux. Oubliée, la pierre n'apparaissait plus que très partiellement dans le chemin creux. En 1971, des travaux de dégagement ont fait apparaître la dalle. D'une épaisseur constante de 45 cm et d'une forme générale pentagonale, sa plus grande dimension est de 2,70 m et sa largeur maximale est de 1,90 m. Il pourrait s’agir d'un dolmen paléolithique. Il s’agit d’un vestige du passé et la légende dit de cette pierre qu’elle est capable de tourner lorsqu’elle entend sonner minuit à l’église de Court.


Waterloo (€2.400 pour l’installation de 3 socles en pierres bleues pour de nouvelles statues)

La commune souhaite acquérir et installer des socles en pierre bleue pour y placer trois statues déjà présentes dans le centre urbain et provenant d’artistes régionaux et/ou communaux. De tels socles amélioreront la visibilité de ces statues et mettront en avant et en valeur l’art dans le centre de Waterloo.
avatar
Joëlle Frederic
Admin

Messages : 448
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 36
Localisation : Waterloo, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://animato.forumbelge.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum