Coraline & Pierre: La vengeance de de Jarvaux d'Arbois. Episode 39.

Aller en bas

Coraline & Pierre: La vengeance de de Jarvaux d'Arbois. Episode 39.

Message  loudé Mallorca le Sam 8 Mar - 22:03

Episode 39

J'ai proposé plusieurs fois à Dominique de nous accompagner dans nos balades, mais curieusement, elle préfère passer toutes ses journées au bar... Avec Pedro, of course!
Coraline m'a fait remarquer que depuis qu'elle est là, il n'arrive plus jamais en retard, comme cela lui arrivait quelquefois.
'Me demande bien pourquoi, tiens! songe-je, en riant sous cape. Je n'avais pas la berlue le soir de Noël, quand ces deux-là se sont quittés!
Ce mercredi matin, le petit déjeuner avalé, nous sommes assis dans le salon et je propose aux filles la visite du nouvel aquarium de Palma...
Cela n'a pas l'air de les faire bondir de joie...
-Cela ne vous plaît pas, l'aquarium?, demande-je. Il vaut pourtant la visite...
-Oh si!, répond Caro. Ce n'est pas cela...
-Qu'est ce que c'est, alors?
-Ta façon de conduire!, me dit-elle, après une hésitation. Tu te traînes lamentablement! Avec une GTI, en prime! La honte!
-Le fait est..., commente Cora qui sort de la salle de bain, juste à ce moment.
Je les contemple, ébahi.
-Je roule prudemment, c'est tout!
-Prudemment? Tu appelles cela « Prudemment »? Mais on n'avance pas avec toi!
-Avec maman, au moins, continue Caro, on sent vivre la voiture! 'Pas vrai, Mag?
-Ah! Tu entends cela, Monsieur Delcampe?, me fait Cora, hilare.
-Heu... Moi, répond Magali, prudente, sauf quand vous êtes venues me chercher à Villa Luna, je n'ai jamais été en voiture avec maman. Heu... Coraline, je voulais dire!
Cora a un sourire furtif en entendant le lapsus commis par Magali...
-Si je vous comprend bien, dis-je, rêveur, ...Je ne sais pas conduire, quoi!
Moi qui, à seize ans déjà, allait régulièrement en essai avec les voitures du garage! Ce qu'il ne faut pas entendre...
-On a pas dit cela!, tentent-elles de se reprendre en chœur. Mais...
-En ce cas, Mesdemoiselles, je sais exactement ce que nous allons faire aujourd'hui!, fais-je, d'une voix déterminée.
Au même moment, je me dis in-petto:
C'est le moment de te souvenir de ta folle jeunesse, mon vieux Pierrot...
De cette époque où, après la disparition de Cora, tu faisais tout et n'importe quoi comme de l'auto-cross ou de la cascade automobile...Même Cora ne sait rien de cette partie un peu folle de ma vie...
-Allez! En route, Mesdemoiselles... Je vous réserve une surprise dont vous parlerez encore longtemps!
Cora me lance un regard aussi surpris qu'interrogateur auquel je réponds d'un geste évasif de la main.
-Tu seras bien assez tôt ce que je mijote!, lui dis-je, en souriant. Elles t'en reparleront longtemps, sois-en sûre!
Nous embarquons dans la GTI et je mets le cap sur la sortie du petit village d'El Arenal.
Pour un endroit que je me suis promis « d 'aller voir de plus près » lors de mon premier séjour ici.
Je l'estime à cinq minutes d'ici...
Comme d'habitude, je me trompe dans les nombreux sens uniques qui fleurissent un peu partout dans la petite cité balnéaire et nous ne parvenons à mon but qu'une bonne demi-heure plus tard.
Nous franchissons un portail au-dessus duquel il est indiqué, sur un grand panneau de bois jaune:

« Circuito automóvil de El Arenal
Alquiler de coches a la hora, al día, a la semana, al mes.
¡ Alquiler del circuito solo! »

Magali a légèrement pâli en déchiffrant l'inscription mais n'a fait aucun commentaire.
Tiens?,songe-je. Elle parlerait espagnol?
Je vais garer la voiture devant un petit local renseigné comme étant « La oficina » (le bureau) et
en fait descendre les filles...
-Attendez-moi ici. Je ne devrai pas en avoir pour longtemps!
-Ah, je ne sais pas conduire!, pense-je, vexé, en poussant la porte vitrée du bureau. On va voir cela!
L'employé m'accueille dans un français parfait.
-Bonjour, Monsieur. Que puis-je pour vous?
-Bonjour, fais-je d'un ton enjoué. Formidable! Ou il vient de se produire un miracle et je parle couramment espagnol ou...vous me parlez en français!
-Pas de miracle!, me répond l'homme en salopette bleue devant moi. Je suis français!, achève-t'il en riant.
-Si j'en crois le panneau, au-dessus de votre entrée, il est possible de louer votre circuit?
-Parfaitement, Monsieur!, dit-il, en me présentant un tarif imprimé sur une feuille plastifiée.
J'y jette un coup d'oeil intéressé:
Ce n'est pas donné-donné... Mais tant pis! J'ai envie de m'amuser et par la même occasion, de montrer à ma fille chérie que s'il y a des endroits où l'on peut se défouler en voiture... Cela ne se fait jamais sur une route ouverte!
-Et vous avez un véhicule qui « pousse » un peu à me proposer ou je dois utiliser le mien?
-Qui pousse un peu? J'ai cela! C'est loin d'être une formule un...
Mais pour vous défouler, elle devrait amplement suffire!
Je rejoins les filles qui m'attendent, intriguées, à côté de la Golf où je les ai laissées.
Je tiens trois casques intégraux dans les mains.
-Quésako?, fait Caro.
J'ouvre la bouche pour le lui expliquer quand une Ford Escort RS 2000, d'une quinzaine d'années, bleue et blanche, montée sur des pneus larges et équipée d'arceau de sécurité vient se ranger à côté de nous.
-Elle est à vous pour deux heures!, me fait l'employé qui en descend.
-Merci! En route, les filles! Et mettez vos casques!
Magali se faufile entre le roll-bar et la carrosserie pour s'asseoir sur la banquette arrière; Caroline prend place dans le siège baquet, à ma droite.
A part les sièges avants, le roll-bar et les pneus larges, elle n'a pas l'air d'avoir été modifiée...
Cela, c'est le « coup de bol »!, songe-je. C'est exactement la même que j'utilisai à l'école de cascade...
Je tourne la clé de contact. Docilement, les quatre cylindres se mettent à ronronner...
Si j'en juge par le bruit que fait mon engin, il est équipé d'un pot d'échappement spécial « piste », ce qui ajoute encore quelques chevaux aux cent cinquante déjà présents sous le capot.
Une fameuse écurie, en soi...
D'un coup d'oeil, je vérifie que mes passagères ont bien bouclé leurs harnais de sécurité puis, d'un geste du pouce levé, je leur fais signe qu'on démarre...
Volontairement, je commence par un tour « à la papa », histoire de reconnaître le circuit et « sentir » la voiture...
Caroline me lance un regard déçu que je n'ai aucune difficulté à interpréter: Il signifie clairement « Cela valait bien la peine de mettre un casque! Pour faire cela... »
J'accélère au deuxième tour et je commence mon show...
L'Escort répond parfaitement à mes attentes: Dans la ligne droite, devant les stands, je passe à fond de cinquième... L'aiguille du compteur dépasse les deux cents...
Caroline ne bouge plus! Elle semble tétanisée sur son siège.
Premier virage à gauche, ligne droite et droite-gauche... Nous les passons aux alentours des cent soixante...

A suivre

Visiter aussi le blog de Loudé Mallorca: http://loude-mallorca.eklablog.com/

loudé Mallorca

Messages : 103
Date d'inscription : 16/12/2013
Age : 60
Localisation : Waterloo. Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum