Coraline & Pierre: La vengeance de de Jarvaux d'Arbois. Episode 63.

Aller en bas

Coraline & Pierre: La vengeance de de Jarvaux d'Arbois. Episode 63.

Message  loudé Mallorca le Mer 9 Avr - 19:36

Episode 63

Et les Durion, eux... Ils font quoi, pendant ce temps? Rien! Nada!
Pour la troisième fois cette semaine, il décroche son téléphone et lance un « Alors ?», sec et mécontent dès qu'il a Dorian en ligne.
Contrairement à son attente, Dorian lui annonce, d'une voix gaie et réjouie, qu'ils sont prêts!
Ils vont pouvoir mettre leur plan à exécution.
Ils ont encore besoin d'une petite chose que lui, Hubert, peut certainement leur procurer sans mal.
Rendez-vous est pris entre les deux hommes pour le lendemain, dans un café de Braine-l'alleud, pour régler les derniers détails...
-OK, les gars!, fait Dorian, en raccrochant le combiné. On vérifie encore une fois si tout est bien en place et, la semaine prochaine, on passe à l'attaque! Préparez-vous à devenir riche...
-Et à bien vous amuser!, complète-t'il, avec une joie mauvaise.
L'un suivant l'autre, ils sortent du chalet-bureau et se dirigent vers le hangar.
Pour un observateur non-averti, il s'agit ni plus ni moins d'un entrepôt, assez vaste, dont tout le fond est couvert de rayonnages chargés de pièces automobiles diverses.
Les frères se dirigent en procession vers le fond de cet entrepôt, en slalomant entre les rayons.
Jaco déplace un capot posé contre un mur et dégage une porte basse- fermée par deux solides verrous en acier noir- tellement étroite qu'ils sont obligés de se plier et de se glisser de biais pour pénétrer dans la pièce qu'ils viennent de mettre à jour.
Ce qui surprend d'emblée, en y pénétrant, c'est l'épaisseur des murs: Un bon trente centimètres!
Et puis, il y fait assez chaud! Une atmosphère lourde, pénible...
Cette pièce est meublée d'un évier en inox surmonté d'une glace. A sa droite, un WC seul, en inox également, sans murs ni porte et de deux lits auxquels sont soudés deux longues chaînes terminées par un solide cadenas en acier.
Murs et plafond sont recouverts de tôle grises, tandis que l'éclairage du lieu est assuré par quatre énormes spots fixés dans les coins, juste au-dessus de quatre caméras.
Une cinquième caméra, au centre, peut assurer une prise de vue panoramique à 360°.
Le sol, en épaisses plaques de contre-plaqué marin, est peint en blanc.
Au centre de l'étroite porte est percée un genre de trappe de 30 centimètres sur 10. Dans la partie supérieure: un judas de 10 X 10. Une vraie porte de cellule de prison!
D'ailleurs, cette pièce tout entière évoque une cellule...
Pour assurer la ventilation des lieux, un tuyaux de dix centimètres de diamètre, débouchant immédiatement à l'extérieur.
-OK!, fait Dorian. Qui s'y colle pour l'essai « son »?
-Moi,! fait Marc, en s'asseyant sur un des lits. Allez-y!
Les trois autres sortent en refermant soigneusement l'étroite porte derrière eux et vont se poster au milieu du hangar, là où la place est dégagée pour permettre le démontage des épaves de voitures.
Ils laissent passer cinq minutes et retournent dans la pièce retrouver Marc.
-Alors?, demande celui-ci.
-Parfait!, fait Dorian. Aucun bruit! Tu as crié fort, au moins?
-Fort? Tu parles! J'en ai encore mal à la gorge!, répond Marc, avec une grimace douloureuse.
-Pour l'insonorisation, c'est parfait de chez parfait!, fait Dorian. Voyons l'éclairage, maintenant, dit-il, en sortant un petit boîtier de télécommande de sa poche.
Il appuie sur le bouton du boîtier et, immédiatement le noir le plus profond s'abat sur eux.
-Parfait aussi!, fait la voix de Max. Aucun rais de lumière nulle part!
-Rallume!, poursuit-il. Cela me fout les boules, le noir!
-Dernier test: La voix et la vidéo. J'y vais!, fait Marc.
Ressortant de la pièce dont il laisse la porte grande ouverte cette fois,, il s'en va vers l'établi installé le long du mur de la zone dégagée du hangar.
Il ouvre ce qui ressemble à s'y méprendre à une innocente armoire à pharmacie suspendue au-dessus de celui-ci.
Une fois ouverte, il tire sur la seconde étagère; celle où se trouve alignés flacons de désinfectants, rouleaux de gaze et pansements auto-collants.
Tout le panneau du fond pivote et dégage un matériel audio/vidéo du dernier cri.
Il se saisit d'un micro posé sur un pied très court, devant lui.
-Un, deux! Un deux! Essai de voix...
Aussitôt, dans la pièce masquée, venant de deux haut-parleurs en partie masqués par les caméras, sa voix résonne, forte et déformée.
-OK! Cela fonctionne! La vidéo est bonne?, fait Dorian, posté à côté de la porte ouverte pour se faire entendre de son frère.
-Je l'essaie!, lui répond Marc via le micro, en regardant l'écran de télévision extra-plat posé dans le fond de la fausse armoire à pharmacie, juste au-dessus d'un graveur de disques vidéo.
Il pousse sur le bouton marqué « 1 » d'un petit boîtier qui en comporte quatre au total, fixé sur l'étagère, à droite de l'écran.
Aussitôt, l'image nette du lavabo et du WC apparait sur celui-ci.
Parfait!, pense-t'il.
Il appuie ensuite sur un autre bouton marqué +: Le lavabo semble se rapprocher brutalement!
Marc peut même lire le nom nettement le nom de fabricant indiqué sur le robinet.
Waouuw! Le zoom! Génial!
Il réitère les mêmes opérations sur les trois touches restantes du boitier: Toutes répondent de la même manière!
-C'est parfait, les gars! Venez voir!, fait-il, toujours via son micro.
Ils viennent tous le rejoindre près de l'établi.
-Et la caméra panoramique?, s'inquiète Jaco. Tu l'as testée aussi?
-La pan... Ah, non! J'ai oublié! Je le fais tout de suite!, lui répond Marc.
Joignant le geste à la parole, il appuie sur le bouton d'un autre boîtier, fixé à gauche de l'étagère, celui-là.
L'image en gros plan d'un des lits que l'écran affichait jusqu'alors, disparait pour faire place à une vue aérienne de la geôle.
-Super!, fait Jaco. Et quelle netteté d'images...
-Et t'as pas tout vu encore!, fait son frère.
Il approche la main d'une sorte de grosse bille posée sur un bloc de plastique carré.
A peine ses doigts se sont-ils posés dessus que l'image à l'écran pivote...
-Tu vois?, rigole Marc. Avec cela, tu vas voir partout où tu veux. Et ici aussi, y'a un fabuleux zoom!
-On va pouvoir se rincer l'œil consciencieusement!, fait Max, qui n'avait encore rien dit jusqu' alors.
-Et on ne va s'en priver!, fait Dorian. Croyez-moi!
-On va non seulement se rincer l'œil mais aussi les obliger à faire ce que l'on veut! Tout ce que l'on veut! Et on en vendra les films après, en prime! 'L'est pas beau, mon plan?, continue-t'il, un rictus salace déformant son visage.
Il laisse passer un blanc, histoire que ses frères comprennent bien à quel point il a eu un coup de génie, puis reprend.
-Et après, dans quelques mois, nous revendrons la marchandise résiduelle..., comme dit Jaco! Si on les nourrit bien elles seront pas abîmées... On va se faire des c... en or, sur ce coup!, achève-t'il, fier de lui.
-Mais?, fait Jaco, soudain inquiet. Et si elles veulent pas obéir?
-Elles n'auront pas le choix: Elles obéiront...Ou elles n'auront rien à boire et rien à becqueter! Et puis, il reste toujours le...produit! Tu sais, celui dans la petite seringue..., répond Dorian, un sourire mauvais sur ses lèvres minces.
-Comment on va les reconnaître?, s'inquiète encore Jaco.
-T'inquiète! J'ai rendez-vous avec le boss, demain. Il va me remettre des photos!
-La semaine prochaine..., fait-il encore, d'un ton lourd de sous-entendu, à nous la fortune!

A suivre

loudé Mallorca

Messages : 103
Date d'inscription : 16/12/2013
Age : 61
Localisation : Waterloo. Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum